Lexique R

 
Randomisation : Vient de l’anglais random : hasard, équivalent de tirage au sort.
Le but de la randomisation dans un essai est de créer deux ou plusieurs groupes de
sujets comparables pour que les différences observées entre ces groupes de
participants soient attribuables uniquement aux traitements reçus.

Rash : Vient de l’anglais et signifie : éruption. Rougeur fugitive ressemblant à celles
de la scarlatine, qui peut survenir au début de certaines affections essentiellement
virales et s’accompagne de fièvre. Ce type de réaction cutanée, signe
d’hypersensibilité, peut apparaître dans les premiers jours ou semaines lors de
l’initiation d’un traitement. Ce type de réaction peut parfois être d’une ampleur et
d’une gravité nécessitant l’arrêt du traitement.

Rate : Organe qui détruit les globules rouges et en libère l’hémoglobine que le
foie transforme en bilirubine. Elle intervient dans la formation des lymphocytes et
des monocytes et produit des anticorps.

Rébétol® : Antiviral produit et distribué par le laboratoire Schering-Plough.
Récepteur : Protéine insérée dans la membrane d’une cellule. Un récepteur
possède une extrémité à l’extérieure de la cellule, qui capte la substance sensible,
et une extrémité interne, capable de déclencher les réactions appropriées après
sollicitation.

Recherche : La recherche fondamentale est toute recherche contribuant à une
meilleure connaissance d’une pathologie et des stratégies visant à la traiter. La
recherche fondamentale met en jeu des technologies de biologie assez
sophistiquées et ne concerne pas directement les aspects cliniques de la maladie.
Il n’existe pourtant pas de frontière réelle et étanche entre la recherche fondamentale
et la recherche clinique et thérapeutique. Cette dernière repose sur une
organisation multidisciplinaire associant cliniciens, virologistes, immunologistes,
pharmacologistes et méthodologistes pour mettre au point des essais
thérapeutiques, des études physiopathologiques et des suivis de cohortes.

Recombinant :
- Se dit des molécules fabriquées par une technique de biologie chimique, telles que
les interférons ou l’insuline, utilisées ensuite comme les produits naturels.
- Se dit aussi de virus hybrides issus de la combinaison des gènes différents.
On aboutit ainsi à la formation de génotypes nouveaux. Une quinzaine de virus
recombinants ont été identifiés dans différentes régions du monde. À terme, on peut
craindre l’émergence de virus recombinants multirésistants. Ces virus sont sans
doute liés au phénomène de surinfection.

Recommandations : À la demande du Ministère de la santé, des
recommandations pour la prise en charge des personnes infectées par le VIH ou une
hépatite, sont été publiées (par la BASL notamment – Belgian Association for the
Study of the Liver) et régulièrement mises à jour. Cette démarche exceptionnelle2
dans le monde médical concerne la prise en charge thérapeutique des personnes
atteintes, mais aussi l’aspect social et humain de la maladie.

Rejet : Phénomène d’incompatibilité immunitaire, par lequel l’organisme refuse un
greffon.

Réplication : En virologie, la réplication virale est la multiplication du virus par un
mécanisme d’autoreproduction. On parle de réplication virale à propos de la
multiplication d’un virus en culture cellulaire, en laboratoire, ou dans un organisme
infecté.

Réponse immunitaire : Le système immunitaire d’un organisme est un
ensemble coordonné d’éléments qui permet de discriminer le « soi » du « non-soi ».
Il agit comme un mécanisme de défense contre les pathogènes, tels que les virus,
les bactéries, les parasites, les cellules cancéreuses, certaines particules ou
molécules « étrangères » (dont certains poisons). Il est responsable du phénomène
de rejet de greffe.
On appelle réponse immunitaire l’activation des mécanismes du système immunitaire
face à une agression de l’organisme. L’ensemble de ces systèmes (y compris chez
l’homme la vaccination) permet la résilience immunitaire : notion qui recouvre la
somme des mécanismes efficaces de défense d’un organisme vis-à-vis d’un agent
pathogène (du grec pathos : malheur).

Résection hépatique : Ablation d’une partie du foie.

Réservoir : Lieu de stockage capable de réalimenter un processus. Tout comme il
existe des réservoirs de cellules de l’immunité, il existe aussi un réservoir de virus
qui ont été infectés et qui ne sont plus actifs, notamment en présence d’un traitement
efficace. Ce réservoir peut réalimenter très vite les virus circulants en cas d’arrêt de
traitement par exemple.

Résistance : La résistance aux médicaments correspond à l’aptitude d’un microorganisme ou d’un parasite à survivre et même à se reproduire en leur présence,
alors que ceux-ci devraient normalement les détruire ou empêcher leur multiplication.
Dans le cas de l’hépatite B, particulièrement, la résistance à certains antiviraux est
due à l’apparition de mutations. Elle impose un changement de traitement et peut
aboutir à une impasse thérapeutique avec dégradation de l’état virologique,
immunologique et clinique des personnes.
Des tests dits génotypiques ou phénotypiques permettent de mettre en évidence ces
phénomènes de résistances et de déterminer quelles molécules ont le plus de
chance d’être encore efficaces.

Rétrovirus : (= virus à ARN). Un rétrovirus est défini par son mode de réplication
qui doit passer par une étape essentielle : son matériel génétique formé de 2
molécules d’ARN identiques permet la synthèse d’un ADN grâce à une enzyme, la
transcriptase inverse. Cette synthèse va permettre au virus de s’intégrer dans
l’ADN de la cellule humaine infectée, c’est la rétrotranscription. Le VIH est un
rétrovirus de même que le VHA et le VHC.

Ribavirine : Molécule antivirale à large spectre que l’on commence à utiliser dans
le traitement des hépatites chronique C, en association avec l’interféron.3

Ribose : Voir à sucre.

Ribosome : Sorte de macro-enzyme, essentielle pour la vie des cellules.Le
ribosomel est constitué principalement d’ARN et dirige la traduction des ARN
messagers (copies de gènes) en protéines, au cours de la synthèse des molécules.

Roféron A® : Interféron produit et distribution par le laboratoire Roche.
Il est administré généralement en monothérapie.

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z