Rapport sur la première Journée Mondiale des Hépatites (19 mai 2008)

Rapport sur la première Journée Mondiale des Hépatites (19 mai 2008)

Introduction

Dans le monde, une personne sur 12 est atteinte d’une hépatite virale !

En Europe, l’hépatite C à elle seule concerne environ 22 millions de personnes et cause chaque année la mort d’environ 86 000 personnes.
L’hépatite B, concerne environ 12 millions de personnes. Par an 90.000 d’entre elles deviennent porteuses chroniques du virus B et 24.000 en meurent.  A titre de comparaison, le VIH/SIDA cause 36 000 décès.

Le nombre de personnes touchées par le VHB et le VHC ne cesse d’augmenter.

Pas de vaccin disponible pour l’hépatite C.
Elle pend donc au nez de tout le monde !
L’hépatite B est la MST la plus meurtrière de la planète !
Il faut donc vacciner les populations à risques.

Et en Belgique ?
Les hépatites virales B et C concernent quand même 2% de la population soit environ 200.000 personnes !
Et que fait-on pour tous ces malades ?

Aucun plan national de dépistage, de prévention, d’information.  L’accès aux traitements est totalement discriminatoire et restrictif.

La Belgique est le cancre de l’Europe en matière de lutte contre les hépatites !

Le malade chronique de l’hépatite en a marre d’être toujours la bonne poire !

La création de la première journée mondiale des hépatites (19 mai 2008) était l’occasion idéale pour réunir au Sénat malades, infirmières, spécialistes, généralistes et responsables politiques afin de « mettre sur le plateau » tout ce qui ne va pas en Belgique !
Un merci tout particulier à Monsieur Monfils, Sénateur et à Carole Staquet, sa collaboratrice qui nous ont permis de réussir ce challenge.

125 personnes avaient réservés une place.

Parmi elles, des personnalités politiques comme Herman De Croo, Muriel Gerkens, Paul Galand… et bien évidemment tous les cosignataires de la proposition de résolution (voir dans rubrique « news » au sous-titre « Textes de propositions ou résolutions de lois » ou voir l’invitation).

D’autres personnalités étaient présentes comme Mr Léo Neels, président de Pharma.be ainsi que des journalistes tant de la presse grand public que de la presse médicale.

La Ministre Fédérale de la santé, Mme Laurette Onkelinx n’est pas venue mais elle a délégué son représentant, le Dr Marco Schetgen lequel a notamment signalé ceci : «… nous devons étudier rapidement la possibilité d’élargir les critères de remboursement des médicaments de l’hépatite. En concertation avec les Communautés, nous devrons également envisager le remboursement du vaccin contre l’hépatite B au-delà de 12 ans, afin de favoriser la vaccination de rattrapage, et celle des nouveaux arrivants non encore vaccinés, de même que le remboursement du vaccin contre l’hépatite A. Parallèlement, il serait intéressant de mettre en place un observatoire de la santé spécifique aux hépatites. Ce colloque organisé permettra certainement de mieux circonscrire toutes les réformes à mettre en place afin d’améliorer les aspects tant préventifs que curatifs liés à ces diverses pathologies.
Je tiens à souligner le professionnalisme et la ténacité de l’association CHAC avec laquelle nous continuerons à collaborer au cours des prochains mois dans le seul souci d’améliorer le bien-être des patients. »

Jacques Sondron, dessinateur de presse et parrain de l’association a croqué quelques moments forts avec sa plume toujours teintée d’humour et de «vérité toute crue». Merci à toi, Jacques.

Tous les orateurs scientifiques ont fait des exposés de qualité, clairs, précis, nets et percutants. Tous ont relevé de manière pertinente, les disfonctionnements de notre politique de santé. Merci à eux tous.

Le témoignage de Nicolas Pirson, malade, était lui également impressionnant. Merci à toi aussi, Nico.

Les malades se sont manifestés lors des débats ou lors d’interviews de journalistes. Merci enfin à eux tous car ils ont porté le drapeau pour tant de malades absents ce jour là mais présents en nos cœurs.

Posted in blog